6 août 2012

Alga Maris, I'm sushi girl!

La clairement au vu du titre tu dois te demander si le soleil n'a pas tapé trop fort ou que j'ai malencontreusement avalé un sushi moyennement frais... Mais non rien de ça!

Pour aujourd'hui on va parler soleil, plus précisément protection solaire!
Car oui les filles c'est l'été et même si le soleil n'est pas à son zénith une protection solaire reste indispensable. Pourquoi? Non non pas juste pour espérer que le soleil revienne si on s'en tartine mais pour une raison toute bête, le soleil c'est bien sympa mais il est tout aussi redoutable lorsqu'il se cache! Eh oué, tu te manges tout de même 80% des UV, là aussi j'ai pas besoin de te dire que ce n'est pas la chaleur qui te t'endommage la peau mais les UV.

Il y a quelques temps de ça j'ai été contactée pour tester la crème ALGA MARIS des Laboratoires de Biarritz... Ne connaissant pas encore cette petite marque je m'y suis plongée et après avoir vu tout ça je ne pouvais qu'accepter... Tu vas comprendre pourquoi bientôt! (Et par la même occasion comprendre mon titre).


ALGA MARIS quesako??
 C'est une marque de cosmétique solaire créait en 2010... Mais en plus d'être BIO elle a le soucis du détail qui fait toute la différence.

Ces détails qui font craquer c'est:
- Un anti radicalaire tiré de l'alga gorria, une algue rouge du Pays Basque (bien de chez nous!). Cette nouvelle association permet de stopper les radicaux libres émanant des UV (car non tout n'est pas bien bloqué avec une crème lambda). Si tu as un doute sur l'effet des radicaux libres à long terme sur ta peau je t'invite à lancer quelques recherche.
-Une crème pourvu d'oligo élèments marin et ça on aime! Et pour encore plus nous donner le sourire il a été prouvé que l'association de l'eau de mer et l'Alga Gorria rend le principe anti oxydant 13 fois supérieurs. Oué rien que ça!
-Un filtre 100% minéral et donc naturel. Les filtres minéraux sont immédiatement efficaces sur la peau contrairement aux chimiques... Aussitôt mis aussi tôt actif!... D'autant plus qu'ils sont plus efficace que les filtres chimiques.

Une crème faite grâce au milieu marin et qui protège le milieu marin /l’environnement,  en plus de me prévenir des méfaits du soleil... On dit OUI!



Pour ce test j'ai misé fort! Crème solaire indice 50. Entre moi et ma peau laiteuse qui certes bronze bien mais qui n'a pas l'habitude d'être exposée et ma mère qui allait aussi me servir de cobaye pour voir ce que cette jolie crème a dans le ventre. Car oui maman a une peau ultra laiteuse avec tâches de rousseurs ajouter à une mauvaise réaction de sa peau du visage au soleil! Enfin la totale. J'ai pu profité du séjour à la montagne pour la glisser dans son sac!



La montagne c'est assez traitre, il ne fait pas un soleil de plomb, pas vraiment très chaud (enfin en ce moment du moins) mais si tu ne mets rien écrevisse tu deviendras! (Tu crois qu'en étant plus près du soleil ça peut jouer??)
 

Alors, le bilan?


La texture?
Cette crème n'est pas grasse pour un sous. Elle pénètre dès l'application. Et ne regraisse pas au cours de la journée.


L'odeur?
Presque inexistante, et oui une crème solaire qui ne pue pas c'est possible, Alga Maris l'a fait!
Et c'est bien sympa de ne pas sentir la poussière (oui j'ai l'impression que ça sent la vieille poussière qui a trainé là depuis longtemps les crèmes solaires lambdas)...

Le rendu?
Ce sera leur seul point faible. Comme il faut s'y attendre le filtre minéral a un fini blanc. Donc oui on est un peu blanc, mais après c'est un choix. Je préfère protéger réellement ma peau pour ne pas finir en pruneau dans quelques années (et encore je minimise car le soleil engendre malheureusement bien pire tel que des cancers de la peau...) et protéger aussi l'écosystème marin quand je me baigne. Ayant passé toutes mes vacances à la mer durant 18 ans je suis attachée à cette nature le choix n'est donc pas cornélien.

La protection? 
Au top, pas de coup de soleil sans pour autant n'avoir aucun bronzage!



Si tu désires te procurer cette crème tu la trouvera en pharmacie.
La gamme ne se limite pas à la crème solaire indice 50, celle ci est d’ailleurs assez vase. Lait Solaire, Crème Solaire avec toute sorte d'indices, Stick Solaire indice 50, Gamme Enfant, Lait Après Soleil. Il y en a pour tout les goûts pour un prix aux alentours des 20 euros.


Et vous, sensible aux compositions et à la protection de l'écosystème pour les produits solaires?


xxx

9 commentaires:

  1. Très chouette revue ma belle, mon mari en est très content aussi même si comme toi, il a constaté le film blanc mais elle est efficace ! Bisous :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! J'ai vu que tu avais fait une revue il n'y a pas longtemps, comme toujours avec de sublimes photos... (entre autres). :)
      Oui c'est dommage mais apparemment c'est assez généralisé pour les filtres minéraux. On ne peut (pas encore) tout avoir.

      Supprimer
  2. "algue rouge du pays basque (bien de chez nous)"... BIEN DE CHEZ MOI lol!

    Tu m'as donné envie, mais vu qu'ici, y'a pas de soleil du tout, qu'il pleut et qu'il fait gris.. La mienne, protection 30 me suffit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du made in France quoi :p C'est vrai c'est ton coin! T as déjà vu l'algue? Ok question inutile du jour bonjour!

      C'est vrai que cet été on est pas gâté pff.

      Supprimer
  3. merci pour la découverte de tous ces produits qui ont l'air super
    cet article est très bien
    gros bisous ma belle
    merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  4. Les produits Laboratoires de Biarritz ont été reformulés depuis, effet non blanc garanti !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour!

    Savez-vous si c'est testé sur animaux s'il vous plaît?

    Merci pour l'article et d'avance pour la réponse! :)

    Sarah

    RépondreSupprimer
  6. savez vous s'il y a des nano particules ?

    RépondreSupprimer
  7. Je lis dans la FAQ des laboratoires Biarritz :
    "Les produits de protection solaire ALGAMARIS contiennent des écrans minéraux micronisés (dioxyde de titane et oxyde de zinc) puis enrobés, dont la taille finale a été mesurée à plus de 150 nm. Les nanoparticules sont définies comme des éléments dont la taille se situe sur une échelle de 1 à 100 nm. Avec une taille supérieure à 150 nm, les écrans minéraux présents dans les produits ALGAMARIS ne sont donc pas considérés comme des nanoparticules."
    Reste à savoir réellement à partir de quelle taille les particules minérales sont nocives?

    RépondreSupprimer